Les attaques terroristes enregistrées la semaine dernière et en début de semaine au Burkina Faso ont occasionné le déplacement de 17.924 personnes vers d’autres localités, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Ousséni Tamboura.

S’adressant à la presse à l’issue du Conseil des ministres, M. Tamboura a précisé que les attaques terroristes ont engendré le déplacement de 10.225 personnes dans le Nord, 3.252 personnes au Sahel et 4.447 personnes dans l’Est, soit un total de 17.924 déplacés.

“Des mesures d’urgence ont été prises” pour accueillir ces personnes, a-t-il assuré.

“Les premiers appuis alimentaires et matériels ont été assurés. Mais certaines localités n’ont pas été ravitaillées en aliments pour raisons de sécurité et l’on envisage des acheminements par voie aériennes”, a ajouté M. Tamboura.

Comme ses voisins de la région du Sahel, notamment le Mali et le Niger, le Burkina Faso est confronté à une insécurité croissante qui engendre des besoins humanitaires importants. Fin mars, plus de 1,1 million de personnes étaient déplacées à l’intérieur du pays, selon les données du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Source :  Xinhua

 

MaliwebAfrique
Les attaques terroristes enregistrées la semaine dernière et en début de semaine au Burkina Faso ont occasionné le déplacement de 17.924 personnes vers d’autres localités, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Ousséni Tamboura. S’adressant à la presse à l’issue du Conseil des ministres, M. Tamboura a précisé que les...