Dans une série d’attaques contre les militaires et les combattants volontaires

 

Trois soldats burkinabè et six combattants volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) ont été tués, jeudi, dans une triple attaque simultanée menée par des hommes armés non identifiés contre l’armée et les combattants volontaires dans les localités de Bourzanga et de Boulounga, dans le Centre-nord du Burkina Faso, a-t-on appris de sources sécuritaires locales.

« Cet après-midi de jeudi, une triple attaque simultanée menée par les hommes armés non identifiés a visé l’armée à Bourzanga et les volontaires pour la défense de la patrie (VDP) à Alga et à Boulounga », dans le Centre-nord du Burkina Faso, a rapporté la plateforme de suivi des attaques terroristes « Sahel Security ».

Selon la même source, un premier bilan fait état de trois soldats et de six volontaires tués.

Des sources locales contactées au téléphone par l’Agence Anadolu, ont indiqué que l’attaque a fait également des blessés.

L’armée burkinabè qui multiplie les opérations antiterroristes sur le terrain, a affirmé, mercredi, dans un communiqué, avoir « malencontreusement » tué, lundi dernier, des civils lors d’une opération de ciblage visant des groupes « terroristes » dans plusieurs localités de la région de l’Est.

« Plusieurs dizaines de terroristes », ont été neutralisés lors de ces opérations, selon la même source.

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 million de déplacés internes.

Le pays connaît la plus importante vague de déplacements de personnes à cause du terrorisme, dans le Sahel, a déclaré mardi, à Ouagadougou, Laurent Saugy, chef de délégation du Comité international de la Croix rouge au Burkina Faso (CICR), précisant que trois personnes déplacées sur quatre dans le Sahel sont au Burkina Faso.

AA/ Ouagadougou / Dramane Traoré

Source : Anadolu Agency

MaliwebAfrique
Dans une série d’attaques contre les militaires et les combattants volontaires   Trois soldats burkinabè et six combattants volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) ont été tués, jeudi, dans une triple attaque simultanée menée par des hommes armés non identifiés contre l’armée et les combattants volontaires...