Pour faire payer leur audace aux nouvelles autorités maliennes, qui ont choisi de renforcer leur coopération militaire avec la Russie, la France met la pression sur les chefs d’Etat de la CEDEAO devenus, désormais, les « nègres de service de Macron ». Du coup, le sommet du 12 décembre prochain apparaît comme celui de tous les dangers.

Source :  Le Démocrate

MaliwebAfrique
  Pour faire payer leur audace aux nouvelles autorités maliennes, qui ont choisi de renforcer leur coopération militaire avec la Russie, la France met la pression sur les chefs d’Etat de la CEDEAO devenus, désormais, les « nègres de service de Macron ». Du coup, le sommet du 12 décembre...