Après le record de 254 milliards de dollars enregistré en 2021, les échanges commerciaux entre l’empire du Milieu et l’Afrique maintiennent une croissance à deux chiffres, grâce notamment à la hausse des prix des matières premières.

 

Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont atteint 137,4 milliards de dollars au premier semestre 2022, en hausse de 16,6% pour par rapport à la même période de 2021, selon des données publiées par l’administration générale de la douane chinoise.

Entre le 1er janvier et le 30 juin de l’année en cours, les importations chinoises en provenance d’Afrique ont augmenté de 19,1 % en glissement annuel pour s’établir à 60,6 milliards de dollars. Durant la même période, les exportations de la Chine vers le continent africain se sont quant à elles, chiffrées à 76,8 milliards de dollars. Ce qui représente une hausse de 14,7% sur un an.

 

Selon la douane chinoise, la croissance du commerce bilatéral sino-africain a été plus rapide durant le premier trimestre 2022.

Au cours du deuxième trimestre, les échanges commerciaux sino-africains ont pâti des perturbations des chaînes d’approvisionnement liées à la politique « zéro covid-19 » de Pékin, qui s’est notamment traduite par la fermeture des ports chinois et le verrouillage total de la province de Shanghai.

La fermeture du port sud-africain de Durban par lequel transitent près de 20% des échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine, en raison des sévères inondations qui ont frappé l’Afrique du Sud, a également eu un impact négatif sur le commerce sino-africain au second trimestre.

L’embellie enregistrée durant le premier semestre 2022 découle essentiellement de la hausse des cours des matières premières, dont le géant asiatique est un grand consommateur.

« Les prix élevés des produits de base, en particulier le pétrole et les métaux, ont soutenu les importations chinoises en provenance des principaux producteurs africains », a déclaré Virag Forizs, économiste spécialiste des marchés émergents chez le cabinet de conseil Capital Economics, cité par le quotidien South China Morning Post.

La plupart des exportations chinoises vers l’Afrique sont des produits finis (textile, machines, électronique, etc.) tandis que les exportations africaines vers l’empire du Milieu sont dominées par les matières premières et les produits non transformés, d’où un excédent commercial en faveur de la Chine.

En 2021, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique avaient enregistré une hausse de 35,3 % en glissement annuel pour s’établir à 254,3 milliards de dollars.

Source : Agence ecofin

MaliwebAfriqueInternational
Après le record de 254 milliards de dollars enregistré en 2021, les échanges commerciaux entre l’empire du Milieu et l’Afrique maintiennent une croissance à deux chiffres, grâce notamment à la hausse des prix des matières premières.   Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont atteint 137,4 milliards de dollars...