En Côte d’Ivoire, le rendez-vous politique tant attendu aura lieu mardi prochain. Le président Alassane Ouattara invite son prédécesseur Laurent Gbagbo à le rencontrer au palais présidentiel le 27 juillet. Depuis le retour de l’ancien chef de l’État le mois dernier après son acquittement à la CPI, le pays restait suspendu à l’annonce de cette première rencontre, censée marquer une étape importante vers la réconciliation nationale et la décrispation du climat politique ivoirien.

 

Le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly assure malgré tout que la main du président a toujours été tendue vers ses adversaires. « Il existe un dialogue qui a commencé avec le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, qui s’est poursuivi avec le Premier ministre Hamed Bakayoko et qui se poursuit avec le Premier ministre Achi, a-t-il affirmé.

Vous vous souvenez toutes les réunions qu’il y a eu pour préparer le retour de Laurent Gbagbo. Il n’y a jamais eu d’interruption du dialogue dans notre pays et il se poursuivra parce que telle est la volonté du gouvernement ».

Depuis son retour au pays, il a rendu visite à un autre ancien rival, également ancien président, Henri Konan Bédié. À cette occasion, Laurent Gbagbo avait une nouvelle fois affirmé son attachement à la réconciliation.

Un mot employé également par Alassane Ouattara lors de ses vœux pour la fête musulmane de la Tabaski. Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo s’affrontaient au second tour de la présidentielle de 2010. Les violences qui avaient suivi avaient fait plus de trois mille morts en Côte d’Ivoire.

SourceRFI

MaliwebAfrique
En Côte d’Ivoire, le rendez-vous politique tant attendu aura lieu mardi prochain. Le président Alassane Ouattara invite son prédécesseur Laurent Gbagbo à le rencontrer au palais présidentiel le 27 juillet. Depuis le retour de l’ancien chef de l’État le mois dernier après son acquittement à la CPI, le pays...