La semaine dernière, Mohamed ould Abdel Aziz a subi deux opérations chirurgicales du cœur avec succès. Il est en convalescence au Centre nationale de cardiologie. A sa sortie, il pourra donc rentrer chez lui.

Mohamed ould Abdel Aziz ne retournera pas à l’école militaire où il était détenu depuis plus de six mois, a annoncé le ministère de la Justice vendredi 7 janvier par communiqué. Le juge d’instruction a signé une ordonnance autorisant l’ancien président à rentrer à son domicile. Compte tenu de son état de santé, Mohamed ould Abdel Aziz est de nouveau en liberté provisoire, soumis à un contrôle judiciaire stricte.

Pour les proches, c’est évidemment un soulagement. Depuis des semaines, la fille et les sœurs de Mohamed ould Abdel Aziz dénonçaient ses conditions de détention comme dégradantes. « Je suis vraiment heureuse que mon père retrouve la liberté, a confié à RFI Asma Abdel Aziz, la fille de l’ancien président. Ce n’est qu’une liberté provisoire mais on espère que bientôt elle sera totale » a-t-elle conclu. La famille de Mohamed ould Abdel Aziz continue de demander qu’il puisse poursuivre ses soins à l’étranger.

Du côté, de la partie civile, Maître Brahim Ould Ebety, bâtonnier, à la tête du pôle des avocats de l’État constitué pour cette affaire, n’a pas souhaité commenter la remise en liberté provisoire de l’ancien président.

D’après ses proches, Mohamed ould Abdel Aziz, dont l’état s’améliore, doit encore rester plusieurs jours à l’hôpital avant de rentrer chez lui, où ses visites seront très surveillées, explique son avocat Mohamed Thaleb Khiar.

Mohamed Thaleb Khiar

L’ancien président est poursuivi pour enrichissement illicite, recel et blanchiment d’argent durant les dix années où il était aux affaires. Il était incarcéré depuis juin pour avoir manqué aux obligations de son contrôle judiciaire.

Source : RFI

MaliwebAfrique
La semaine dernière, Mohamed ould Abdel Aziz a subi deux opérations chirurgicales du cœur avec succès. Il est en convalescence au Centre nationale de cardiologie. A sa sortie, il pourra donc rentrer chez lui. Mohamed ould Abdel Aziz ne retournera pas à l’école militaire où il était détenu depuis plus...