En vue de favoriser la participation des Français d’origine africaine et de leurs descendants dans les organisations politiques, économiques, associatives, syndicales, éducatives, culturelles, sportives, en France, Europe et dans leurs pays d’origine, les Franco-africains de France ont mis en place une association dénommée Relayeurs

franco africain intégration France Afrique

Franco-africains (Refraf) dont le président est notre compatriote Mahamar Assalah Aba. Nous l’avons rencontré

L’association a vu le jour suite à l’opération du Recensement administratif à vocation d’Etat civil (Ravec) lancée par notre pays entre 2010 et 2011. C’est le consul du Mali en France qui avait demandé aux Maliens de Meaux de s’organiser en vue d’une meilleure réussite de l’opération.

Une organisation a été mise en place et a permis au recensement de se dérouler dans les conditions souhaitées. Après le Ravec, il s’est posé la nécessité de pérenniser cette organisation à travers la mise en place d’une structure pour accompagner les Franco-maliens en France et au Mali. C’est la naissance du Refraf (Relayeurs Franco-africains).

Par la suite le besoin d’élargir l’association à autres communautés africaines va se poser. Une Assemblée générale des communautés maliennes et françaises et leurs descendants en vue de l’élargissement de l’association Refraf a eu lieu le samedi 30 avril 2011 dans les locaux de la jeunesse africaine 17b, place Phillip de Vitry 77100 de Meaux.

L’association Refraf a pour mission d’œuvrer activement pour la participation effective des français d’origine africaine, les africains et leurs descendants dans tous les secteurs de la vie dans leur pays d’origine et d’accueil. Pour atteindre ses objectifs, certains axes de travail non exhaustifs ont été identifiés comme : économie, formation et mobilisation ; culture, culte, communication et tourisme.

Cette association, selon son président, regroupe des africains de l’Afrique de l’Ouest comme le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, le Niger, la Côte d’Ivoire etc. Elle est constituée à plus de 70% par des Maliens.

Comme activités menées par Refraf et ses partenaires on peut noter : le Ravec où on pu transcrire des centaines de Franco-Maliens qui ne possédaient alors que des documents administratifs et d’état civil français ; la mobilisation pour l’inscription des électeurs sur les listes électorales en France et au Mali. Cette action citoyenne et la mobilisation pour le vote a démontré aux partis et aux décideurs politiques français l’importance de la communauté Franco-africaine en France pour preuve l’intérêt croissant des diverses autorités locales.

A cela il faut ajouter l’organisation d’un débat démocratique entre les représentants des candidats à l’élection présidentielle  du Mali des 28 juillet et 11 août 2013 ; point focal pour le consulat général du Mali de l’organisation de toutes les opérations de remise des cartes d’électeurs des ressortissants Maliens résidents en Seine et Marne et de vote à l’élection présidentielle du Mali des 28 juillet et 11 août 2013.

Autres activités réalisées, l’établissement d’un véritable partenariat avec le consulat général du Mali, qui a facilité les différentes démarches administratives et consulaires des Maliens vivant à Meaux et environs ; l’organisation de plusieurs actions d’information, de sensibilisation et de solidarité sur la situation du Mali depuis janvier 2012 avec d’autres associations.

mohamed lamine sidibe

bamada.net

Mali-web.orgAfrique
En vue de favoriser la participation des Français d’origine africaine et de leurs descendants dans les organisations politiques, économiques, associatives, syndicales, éducatives, culturelles, sportives, en France, Europe et dans leurs pays d’origine, les Franco-africains de France ont mis en place une association dénommée Relayeurs Franco-africains (Refraf) dont le président est...