De plus en plus, des intellectuels africains montent au créneau pour dénoncer l’incapacité de l’Union africaine (UA) à trouver une solution aux problèmes africains qui secouent l’Afrique. La dernière en date est celle de Cheickh Tidiane Gadio, ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères. «L’Union africaine est dans une crise profonde très sévère, l’Union africaine n’arrive pas à régler les problèmes du continent, c’est clair ce que l’Union européenne (UE) peut faire pour l’Europe, l’Union africaine n’arrive pas à le faire pour l’Afrique. L’UA vient à Bruxelles pour chercher de l’argent pour apporter des solutions africaines aux problèmes africains. Ça fait sourire. Comment on peut apporter des solutions aux problèmes africains avec l’argent européen.

Il faut que l’Afrique se finance pour se sécuriser. Une Afrique pauvre dans un continent le plus riche du monde. Pourquoi ne pas créer une union politique africaine avec un gouvernement régional fédéral ? La bonne nouvelle, c’est en Afrique, une population jeune dans un continent le plus peuplé du monde. Cette jeunesse est une bombe, Monsieur le ministre, en attente d’exploser pour raison de mauvaise gouvernance.
Les chefs d’État d’Afrique confondent les biens de l’État et leurs biens. L’Union européenne n’est pas une puissance disposant d’une souveraineté internationale et d’une force d’intervention militaire malgré la politique européenne de souveraineté et de défense et le traité de Lisbonne. Elle accepte l’atlantisme et le rôle de l’OTAN. L’Union européenne (UE) intervient en Afrique principalement par le partenariat, le multilatéralisme, la diplomatie de terrain et le soft power.»
Source:  L’Inter de Bamako
MaliwebAfrique
De plus en plus, des intellectuels africains montent au créneau pour dénoncer l’incapacité de l’Union africaine (UA) à trouver une solution aux problèmes africains qui secouent l’Afrique. La dernière en date est celle de Cheickh Tidiane Gadio, ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères. «L’Union africaine est dans une crise...