En République de Guinée, le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) a rendu publique, ce lundi 27 septembre 2021, la Charte de la transition. Le contenu de celle-ci est diversement apprécié.

À travers une ordonnance lue au journal officiel de la télévision nationale guinéenne, le contenu de la Charte de transition guinéenne a été dévoilé. Si on ne connait toujours rien de la durée de la transition instaurée après le coup d’État contre Alpha Condé, le 5 septembre dernier, nous savons désormais que quatre organes seront chargés de préparer le retour à l’ordre constitutionnel. Il s’agit du Comité national du rassemblement et du développement (CNRD), de son président, d’un gouvernement et d’un Conseil national de transition (CNT), qui fera office de Parlement.

Cet organe législatif sera composé de 81 membres, qui seront issus de divers bords : patronat, presse, syndicats, société civile, handicapés, sages, etc.   Avec au moins 30% de femmes. « Les membres du gouvernement et ceux des institutions dissoutes à la date du 05 septembre 2021 ne peuvent être désignés au Conseil national de transition », précise la Charte de transition. Ce parlement consultatif se chargera de préparer la nouvelle constitution tout en surveillant l’action gouvernementale.

La Charte indique aussi que ni le président (Colonel Mamady Doumbouya), ni les membres du CNRD, ni ceux du CNT ne peuvent faire « acte de candidature ni aux élections nationales ni aux élections locales qui seront organisées pour marquer la fin de la transition ».

Quant à la durée de la transition, elle sera définie en commun accord entre les forces vives de la nation guinéenne et le CNRD, rassure-t-on.

Réactions

Cette charte est diversement appréciée par les Guinéens, soulignent nos confrères de guineenews. Président du Bloc Libéral (BL), Dr FayaMillimono se montre satisfait du contenu de ce texte : « Nous avons écouté la lecture de la charte. Tous les grands principes annoncés depuis les premiers communiqués pour lesquels nous autres au niveau des partis politiques et même de la société civile semblent être prescrits dans cette charte. Ce qui est déjà un motif d’espoir que cette période transitoire va se dérouler correctement. Il reste à voir les étapes prochaines ». 

De son côtéMohamed Bayo, enseignant de son Etat, indique : « Nous apprécions à plus d’un titre la qualité du travail abattu par le CNRD qui prend en compte les préoccupations et les attentes des Guinéens. Nous espérons que cette junte au pouvoir sera capable de mener une transition inclusive dans notre pays ».

Source: Sahel Tribune

MaliwebAfrique
En République de Guinée, le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) a rendu publique, ce lundi 27 septembre 2021, la Charte de la transition. Le contenu de celle-ci est diversement apprécié. À travers une ordonnance lue au journal officiel de la télévision nationale guinéenne, le contenu de la...