La junte au pouvoir lui a autorisé de quitter le pays pour des « raisons humanitaires » et pour « le respect de la dignité et de l’intégrité » de sa personne.

L’ancien président guinéen, Alpha Condé, « est arrivé ce samedi soir à Istanbul » en Turquie, a affirmé le journal local Media Guinée.

L’information est confirmée par le site “Africaguinee.com”, rapportant que le président « Alpha Condé a quitté Conakry peu avant 10h, (heure locale), et « s’est envolé samedi pour la Turquie où il doit poursuivre ses soins médicaux ».

Dr Sékou Condé, secrétaire permanent du parti RPG arc-en-ciel (parti politique d’Alpha Condé) a exprimé sa satisfaction.

Car selon lui, il était grand temps pour évacuer le président Condé pour des soins médicaux.

« Quand on a été reçus par le président Alpha Condé, on a senti qu’il fallait nécessairement qu’il reparte pour ses soins. On a même fait des déclarations dans lesquelles nous avions demandé au gouvernement de transition de permettre encore au Professeur Alpha Condé d’aller suivre ses soins. Parce que c’était les recommandations de ses médecins », a déclaré le Dr Sékou.

Dans un communiqué publié vendredi soir, la junte guinéenne avait annoncé que l’ancien président Alpha Condé se rendra « à l’étranger pour des soins médicaux ».

Selon la junte, « cette décision s’inscrit non seulement dans le respect de la dignité et l’intégrité de l’ancien président de la République », « mais pour des raisons humanitaires ».

Les militaires au pouvoir en Guinée ont rassuré l’opinion nationale et internationale que la prise de cette décision a été faite dans la parfaite conformité des dispositions procédurales dont judiciaires.

C’est la deuxième sortie d’Alpha Condé de la Guinée pour des raisons de santé depuis le coup d’Etat du 5 septembre 2021.

Le 17 janvier dernier, l’ancien président âgé de 83 ans avait quitté Conakry pour les Emirats Arabes Unis où il avait été hospitalisé avant de regagner Conakry le 8 avril dernier.

Le 4 mai, le procureur général de Conakry a annoncé des poursuites contre l’ex-président Alpha Condé et une trentaine d’anciens hauts responsables sous sa présidence, notamment pour assassinats, actes de torture et enlèvements.

Selon le communiqué du procureur, la justice guinéenne a donné des « instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation » contre Alpha Condé et 26 autres personnalités pour « meurtre, assassinat et complicité », disparitions forcées, détentions, enlèvements, acte de torture, coups et blessures volontaires, viols et agressions sexuelles ou encore actes de pillage.

AA / Peter Kum

aa.com

MaliwebAfrique
La junte au pouvoir lui a autorisé de quitter le pays pour des « raisons humanitaires » et pour « le respect de la dignité et de l’intégrité » de sa personne. L’ancien président guinéen, Alpha Condé, « est arrivé ce samedi soir à Istanbul » en Turquie, a affirmé...