ALGER – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a affirmé, lundi à Alger, que la Déclaration conjointe sanctionnant le 4e Sommet  intergouvernemental algéro-italien, instituait une nouvelle étape dans la coopération bilatérale de plus en plus efficace et dessinait les contours des relations entre les deux pays.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la signature de nombreux accords de coopération bilatérale, avec le président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi, le président Tebboune s’est félicité du bilan positif des travaux du 4e Sommet intergouvernemental algéro-italien, indiquant que d’importants accords ont été signés dans plusieurs domaines, outre la Déclaration conjointe qui “instituera une nouvelle étape dans la coopération bilatérale de plus en plus efficace et dessine les contours des relations entre deux pays, soucieux de consolider leurs liens historiques profonds”.

Le Président Tebboune a souhaité la bienvenue à M. Draghi qui visite l’Algérie pour la seconde fois cette année, ce qui dénote, a-t-il dit, “la volonté de nos pays de consolider les liens d’amitié et d’intensifier les domaines de coopération”, assurant que cette visite “se veut un pas de plus vers l’établissement de relations stratégiques, et s’inscrit dans le cadre de la tradition de concertation ininterrompue entre les deux pays”.

Le président Tebboune a précisé que ses entretiens avec le président du Conseil des ministres italien avaient permis d’aborder “les questions bilatérales et les questions d’intérêt commun dans la région du Maghreb, auxquelles nous accordons un intérêt particulier avec nos amis italiens”.

La rencontre a été “l’occasion d’échanger des vues sur diverses questions régionales et internationales à la lumière de la conjoncture instable et ses répercussions sur la sécurité et la stabilité régionales et internationales, et sa menace claire sur la sécurité alimentaire mondiale, notamment  en Afrique et plus particulièrement au Maghreb”, a indiqué le président Tebboune, soulignant “l’importance d’une action commune pour participer et contribuer positivement à l’instauration de la paix et de la sécurité dans notre région méditerranéenne”.

“Nous avons perçu une totale convergence de vues concernant les grands dossiers et la situation en Lybie”, a poursuivi le Président Tebboune réaffirmant “la nécessité pour les Libyens d’atteindre l’objectif de construire leurs institutions eux-mêmes, à travers une élection régulière de leurs représentants qui seront choisis par le peuple libyen, loin des ingérences et tiraillements étrangers”.

Il a également été procédé, lors des entretiens, à un échange de vues sur la situation au Mali et au Sahel, où l’accent a été mis sur l’importance de la coopération pour “la mise en œuvre de l’accord de paix de réconciliation issu du processus d’Alger et le renforcement du rôle de la mission onusienne au Mali (Minusma) en vue d’aplanir définitivement la tension survenue dans la région”, a poursuivi le Président de la République.

Concernant la question du Sahara occidental, le Président Tebboune a affirmé “la convergence des vues avec les amis italiens sur le soutien à l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU et à la Mission pour l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental (MINURSO), eu égard à son rôle dans le règlement de ce conflit qui a perduré”.

Les discussions ont porté également sur le volet économique, a relevé le Président de la République, évoquant “la tenue du forum d’affaires algéro-italien qui interviendra après la promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement. Le forum sera un nouveau jalon qui s’ajoutera à l’édifice de partenariat et d’investissement productif entre les entreprises et compagnies des deux pays amis”.

Dans ce cadre, le Président Tebboune a réaffirmé la proposition faite lors de sa dernière visite en Italie à savoir “l’approvisionnement de l’Europe en énergies solaire et électrique conventionnelle”.

APS