Dans 3 États du pays

 

AA / Istanbul

Les autorités nigérianes ont annoncé, lundi, que 12 civils et membres du personnel de sécurité avaient été tués dans des attaques menées par des hommes armés dans 3 États du pays.

La police a déclaré que les hommes armés visaient des communautés locales dans les régions du nord-ouest et du centre.

Dans l’État de Katsina, le porte-parole de la police, Gambo Isah, a déclaré que les hommes armés sont venus à bord de plus de 200 motos et avaient envahi le village d’Ilila, à 77 kilomètres de la capitale de l’État.

Il a ajouté : “C’était une bataille sérieuse entre des bandits et 12 personnes ont été confirmées mortes”.

“Selon des informations, les forces spéciales nigérianes qui ont répondu aux appels de détresse de la région ont également été prises en embuscade alors qu’elles se déplaçaient sur les lieux de l’attaque”, a déclaré Samuel Arwan, commissaire à la sécurité intérieure de l’État de Kaduna.

Arwan a confirmé que plus de 30 maisons et biens avaient été incendiées lors de l’attaque.

Il a déclaré que les autorités se sont déployées dans la région pour arrêter les assaillants, qui sont pour la plupart de jeunes hommes de l’ethnie peule, qui travaillent comme éleveurs de bétail et sont impliqués dans un conflit vieux de plusieurs décennies avec les communautés agricoles haoussa concernant l’accès à l’eau et aux pâturages.

*Traduit de l’arabe par Issa Aliou

Adam Abu-bashal  

aa.com