Au moins 48 personnes ont été tuées dans des attaques menées par des hommes armés contre trois villages de l’Etat de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria.

« Au total, 48 personnes ont été tuées par les bandits dans les trois villages (Damri, Sabon Garin et Kalahe) attaqués vendredi après-midi », a affirmé le responsable administratif du district de Bakura, Aminu Suleiman.

Le village de Damri a été le plus touché, où les bandits ont tué 32 personnes, dont deux policiers, a précisé M. Suleiman.

« Les hommes armés ont attaqué un hôpital à Damri où ils ont abattu des patients qui recevaient un traitement et ont brûlé un véhicule de la police, tuant deux membres du personnel de sécurité ».

« L’arrivée des soldats a obligé les bandits à se retirer, laissant derrière eux le bétail et les denrées alimentaires qu’ils ont pillés », a-t-il ajouté.

Selon l’ONG Acled, les bandits ont tué plus de 2.600 civils en 2021, soit une augmentation de 250% par rapport à 2020.

Désignés comme « terroristes » par les autorités au début de l’année, les bandits opèrent depuis des camps cachés dans une vaste forêt à cheval sur les Etats de Zamfara, Katsina, Kaduna et Niger.

Source: Sahel-intelligence.com

MaliwebAfrique
Au moins 48 personnes ont été tuées dans des attaques menées par des hommes armés contre trois villages de l’Etat de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria. « Au total, 48 personnes ont été tuées par les bandits dans les trois villages (Damri, Sabon Garin et Kalahe) attaqués vendredi après-midi », a...