En prélude du Sommet de la CEDEAO prévu le 3 juillet prochain à Accra

 

En visite de travail jeudi et vendredi à Abidjan, le président nigérien Mohamed Bazoum et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont “harmonisé leurs points de vue”, sur la situation au Mali, en Guinée et au Burkina Faso – dirigés par des régimes militaires-, avant le prochain sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO) prévu le 3 juillet prochain à Accra.

«Nous avons un sommet de la CEDEAO bientôt le 3 juillet à Accra. Nous avons essayé d’harmoniser nos points de vue sur ce dossier délicat. Que ce soit sur le Burkina, le Mali ou la Guinée, ce sont des pays voisins de la Côte d’Ivoire. Le Mali et le Burkina sont voisins du Niger donc ce sont des pays avec lesquels on doit entretenir et développer des relations de confort et de confiance aussi, », a déclaré Alassane Ouattara lors d’un point presse

«Donc le prochain sommet de la CEDEAO, c’est quelque chose d’important pour nous. Il s’agit non seulement de nos frères des pays voisins. Mais également de la sécurité dans nos propres pays. Je souhaiterais vous dire combien je suis heureux de vous revoir à Abidjan. », a poursuivi le chef d’Etat ivoirien

« Nous sommes en train de conjuguer nos efforts pour accompagner ces pays frères à se sortir de cette mauvaise passe», a confirmé Mohamed Bazoum.

La réunion d’Accra sera l’occasion pour les dirigeants ouest africains- divisés entre fermeté et compromis- d’évoquer la conduite à tenir à l’encontre du Mali (frappé par des sanctions), de la Guinée et du Burkina Faso (pris dans la tourmente jihadiste).

Source : Anadolu Agency
MaliwebAfriquePolitique
En prélude du Sommet de la CEDEAO prévu le 3 juillet prochain à Accra   En visite de travail jeudi et vendredi à Abidjan, le président nigérien Mohamed Bazoum et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont 'harmonisé leurs points de vue', sur la situation au Mali, en Guinée et au Burkina...