L’assaillant été tué lors de l’intervention des forces armées

 

Les combattants des Forces démocratiques alliés (ADF) ont tué 8 civils, mardi soir, lors d’une attaque contre un village de la province de l’Ituri, dans le Nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mercredi de sources locales.

Le drame a eu lieu aux heures vespérales dans la localité de Lolwa , dans le territoire de Mambasa.

« Les ADF ont attaqué un campement des pygmées. Ils ont tué 8 personnes », a déclaré à l’Agence Anadolu Jean Amuti, chef de la localité.

Les assaillants ont, également, incendié « une moto et une maison avant de se livrer aux pillages des biens de la population », a ajouté la même personnalité.

Les activités socio-économiques ont été paralysées par cette attaque rebelle. « La psychose gagne la population. Il s’en est suivi un déplacement massif des habitants, ce mercredi », d’après la même source.

Le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des forces armées congolaises a déclaré à Anadolu qu’un détachement en patrouille a « pu neutraliser un assaillant lors de l’intervention ».

Il ne s’est pas prononcé sur le bilan des civils. Confirmant le bilan de 8 morts, le baromètre sécuritaire du Kivu, un groupe de chercheurs qui recensent les violences des groupes armés dans l’est congolais, a déclaré dans une note aux médias que deux civils ont également été blessés.

Province placée sous état de siège depuis plus d’un an et gouvernée par des officiers de l’armée et de la police, l’Ituri est troublé par un cycle des violences depuis le début des années 2000.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies a déclaré qu’au moins « 60 civils ont été tués dans des attaques armées à travers la province de l’Ituri » entre le 30 juillet et le 11 août.

L’essentiel de ces attaques sont attribuées à la milice CODECO considérée comme l’une des plus meurtrières de l’Est congolais et aux ADF.

Ces assaillants s’attaquent également aux déplacés et aux travailleurs humanitaires.

Les ADF sont un groupe armé d’origine ougandaise, présent dans l’Est de la RDC depuis 30 ans sans revendication politique.

Certaines de ces attaques sont revendiquées depuis 2019 par Daech qui le présente comme sa branche « Afrique centrale ».

Source : Anadolu Agency
MaliwebAfrique
L’assaillant été tué lors de l’intervention des forces armées   Les combattants des Forces démocratiques alliés (ADF) ont tué 8 civils, mardi soir, lors d’une attaque contre un village de la province de l’Ituri, dans le Nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mercredi de sources locales. Le drame...