Les combats se poursuivent dans la province du Kanem entre l’armée et les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact), selon des sources militaires. Jeudi 29 avril, les rebelles ont affirmé être entrés dans la ville de Nokou, à une cinquantaine de kilomètres des positions de l’armée tchadienne. Les militaires ont lancé une contre-offensive dans la soirée.

 

Selon des sources militaires, les affrontements se poursuivaient, ce vendredi 30 avril dans la matinée, dans la zone de Nokou, à 250 kilomètres de la capitale, entre l’armée nationale de transition (ANT) et les rebelles du Fact. Jeudi, les rebelles affirmaient être entrés dans cette ville de Nokou. Ils sont désormais éparpillés dans la zone, affirment ces sources militaires qui ajoutent que les rebelles ont été mis en déroute et sont en train d’être pourchassés dans les différents villages aux alentours.

Une autre source sécuritaire a confirmé qu’il y a eu de violents affrontements jeudi soir vers 19h entre l’armée et le Fact dans cette zone, et qu’à cette occasion l’ANT a pris le contrôle de la ville de Nokou.

Concernant l’hélicoptère de l’armée annoncé abattu par les rebelles jeudi dans la zone, un communiqué officiel de l’armée affirme qu’il s’est écrasé. Il y avait trois personnes à bord, indiquent des sources militaires : un Tchadien et deux Ukrainiens.

Selon un analyste militaire, les rebelles du Fact sont équipés de missiles sol-air, tirés à l’épaule, dont ils avaient déjà fait usage il y a quinze jours contre deux avions de l’armée tchadienne.

Source : RFI

MaliwebAfrique
Les combats se poursuivent dans la province du Kanem entre l’armée et les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact), selon des sources militaires. Jeudi 29 avril, les rebelles ont affirmé être entrés dans la ville de Nokou, à une cinquantaine de kilomètres des positions...