Hier jeudi 15 avril 2021, le contingent tchadien du G5 Sahel déployé dans la zone des trois frontières après le sommet de N’djamena en janvier dernier, a subi l’explosion d’un engin explosif explosif improvisé qui aurait causé des morts et des blessés.

 

Après avoir vu certains de ses éléments accusés d’abus sexuels au Niger et d’exactions contre des civils au Mali notamment par la CMA, le contingent de 1200 hommes déployés dans la zone des trois frontières au lendemain du sommet des chefs à N’djamena en février dernier, vient de subir ses premières pertes. En effet, dans la matinée du jeudi, un des véhicules dudit contingent a été victime d’un EEI dans la zone Boulkessy au nord-est de la région Mopti.

L’explosion aurait coûté la vie à deux soldats tchadiens et blessé quatre autres.

À noter que cette zone est l’une des plus dangereuses pour toutes les forces alliées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

S.Guindo

SourceMalijet

MaliwebAfrique
Hier jeudi 15 avril 2021, le contingent tchadien du G5 Sahel déployé dans la zone des trois frontières après le sommet de N'djamena en janvier dernier, a subi l'explosion d'un engin explosif explosif improvisé qui aurait causé des morts et des blessés.   Après avoir vu certains de ses éléments accusés...