“Nous cherchons 700 millions de dollars pour des activités de stabilisation en Irak et en Syrie…”

En réponse à la lutte contre le terrorisme et d’autres menaces à la sécurité, les Etats-Unis dépenseront plus de 119 millions de dollars en aide nouvelle en Afrique Subsaharienne afin d’améliorer les capacités des forces de l’ordre civiles et du système judiciaire à perturber, appréhender, poursuivre et condamner les terroristes à travers le continent. La révélation a été faite, mercredi 11 mai 2022, par la Sous-secrétaire d’Etat Américaine chargée des Affaires politiques, Victoria Nuland, lors de la Conférence ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, à Marrakech, au Maroc.

Représentante du Secrétaire d’Etat Américain, Antony Blinken, la Sous-secrétaire d’Etat Américaine chargée des Affaires politiques, Victoria Nuland, a livré un discours à l’ouverture des travaux de la Conférence ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, le mercredi 11 mai 2022, à Marrakech au Maroc. C’était devant plusieurs personnalités venues de plusieurs pays à travers le monde.

Prenant la parole, Victoria Nuland a tout d’abord souhaité la bienvenue à toutes les délégations à cette réunion, au nom de Antony Blinken, qui n’a pas pu effectuer le déplacement à cause de la Covid19.

“Nous nous sommes réunis avec un engagement commun pour assurer la défaite durable de l’Etat islamique en Irak et Syrie surtout le continent africain et dans le monde entier. Notre travail s’est étendu de la libération du territoire saisi par l’Etat Islamique en Irak et en Syrie à l’identification des régions du monde qui sont des terrains fertiles pour les groupes terroristes et à la résolution des causes profondes.

Au cours de cette session, nous évaluerons le travail que la Coalition et les membres individuels ont accompli au cours de l’année dernière et identifierions les lacunes que nous devons combler” a souligné Victoria Nuland.  Avant de déclarer : “Nous devons continuer à nous concentrer sur les efforts de stabilisation en Irak et en Syrie pour résoudre les problèmes sous-jacents qui ont permis à l’Etat Islamique de recruter et d’exploiter les griefs locaux. Cette année, nous cherchons à lever 700 millions de dollars pour des activités de stabilisation dans les communautés libérées du contrôle de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie.

Au cours de la seule année écoulée, les Etats Unis ont fourni plus de 45 millions de dollars d’aide à la stabilisation pour le nord-est de la Syrie et plus de 60 millions de dollars pour l’Irak et nous exhortons les autres donateurs à accroitre également leur soutien.

Nous reconnaissons que le financement de stabilisation à lui seul est insuffisant pour aider les communautés à se reconstruire. Et pour cette raison, les Etats Unis ont l’intention dans les prochains jours de délivrer une licence générale pour faciliter les activités d’investissement économique privé dans les zones non détenues par le régime libérées par l’EL en Syrie afin d’apporter plus de revenus pour aider ces communautés à se reconstruire et à se rétablir”.

Et pour conclure son intervention, Victoria Nuland de souligner : “Les Etats Unis se sont engagés à travailler avec nos partenaires en Afrique de l’Ouest pour relever les défis qui ont permis à ces groupes de prospérer, parmi lesquels le manque de légitimité de l’Etat, les violations persistantes des droits et l’insécurité alimentaire.

L’Etat Islamique et d’autres groupes terroristes se présentent souvent comme des alternatives à l’Etat et il est donc essentiel que nous travaillons avec nos partenaires pour accroitre la capacité de l’Etat à fournir des services et la sécurité à leur population”.  

Alou Badara HAIDARA, envoyé spécial à Marrakech

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebAfrique
“Nous cherchons 700 millions de dollars pour des activités de stabilisation en Irak et en Syrie…” En réponse à la lutte contre le terrorisme et d’autres menaces à la sécurité, les Etats-Unis dépenseront plus de 119 millions de dollars en aide nouvelle en Afrique Subsaharienne afin d’améliorer les capacités des...