Au 67ème rang mondial, 6ème africain, avec un score de 45 obtenu dans le classement de l’Indice de perception de la corruption 2020 dans les 180 pays du monde, le Sénégal se classe en tête des pays les moins corrompus d’Afrique francophone. Le pays de la Teranga (ndlr : hospitalité) se hisse ainsi au sommet des territoires de langue française où la gangrène de la corruption touche le moins le secteur public, selon l’étude menée et publiée par Transparency international. Le Sénégal se positionne comme le 2ème pays d’Afrique de l’ouest où la corruption est le moins développé à plus d’une vingtaine de pas du Cap Vert, 41ème mondial, 3ème africain, et premier pays dont le secteur public est le moins corrompu dans la sous-région ouest-africaine.

Le Cap Vert emboîte les pas aux Îles Seychelles, le premier territoire le moins corrompu d’Afrique et 27ème mondial que suit le Botswana, 35ème mondial et 2è africain avant le Sénégal, qui est précédés respectivement par la Namibie (57ème mondial), Sao-Tomé et Principe (63ème mondial).

En Afrique de l’ouest, après le Sénégal et le Cap Vert arrive le Ghana (3ème), le Bénin (4ème) et le Burkina Faso (5ème), respectivement, 75ème, 83ème et 86ème place mondiale, et 9ème, 10ème et 11ème africain. La Gambie se classe comme le 6ème pays le moins corrompu de la zone, précédant la Côte d’Ivoire à la 7ème place et la Sierra Léone qui partage la 8ème place avec le Niger.

Le Mali, 129ème mondial occupe le 10ème rang régional, coiffant juste le Togo et la Mauritanie 11ème, et tous les deux à la 134ème place mondial. Suivent la Guinée et son voisin, le Liberia (13ème) et en égalité à la 137ème place du monde.

Le Nigeria, 149ème mondial et la Guinée-Bissau, 165ème, boucle le classement en Afrique de l’ouest respectivement à la 14 et 15ème position.

En Afrique Centrale, le Gabon ouvre le bal loin derrière les exploits des pays ouest-africain par sa position au 129ème rang mondial. Le pays d’Ali Bongo est suivi par la République Centrafricaine à la 146ème position mondial, puis du Cameroun à la 149ème position mondial, et du Tchad à la 160ème place.

La République démocratique du Congo est illustrée comme le mauvais élève de la région à la 170ème place mondiale derrière son territoire jumeau, le Congo (Brazzaville) qui partage la 165ème position mondiale avec le Burundi.

Globalement, la Somalie et le Soudan du Sud sont les deux plus mauvais élèves du monde qui ferment la queue du classement à la 179ème position mondiale.

Faut-il le souligner, les 5 premiers modèles du monde sont le Danemark et la Nouvelle-Zélande (1er ex-aequo), la Finlande, Singapour et la Suède (3ème ex-aequo).

La France est 23ème rang mondial, les Etats-Unis au 25ème rang et la Chine à la 78ème position.

L’ONG, Transparency International, auteur de cette étude, faut-il le souligner, est un mouvement mondial, basé à Berlin en Allemagne, et ayant des sections dans plus d’une centaine de pays dans le monde entier. Elle s’est donnée pour défi de faire du combat pour l’éradication de la corruption une réalité plutôt qu’une simple vision.

F.D.B

MaliwebAfriqueCorruption malienne
Au 67ème rang mondial, 6ème africain, avec un score de 45 obtenu dans le classement de l’Indice de perception de la corruption 2020 dans les 180 pays du monde, le Sénégal se classe en tête des pays les moins corrompus d’Afrique francophone. Le pays de la Teranga (ndlr :...