La coordination des mouvements associations et sympathisants de l’Imâm Mahmoud Dicko demande aux autorités de la transition, en ce jour d’anniversaire de la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, d’aller vers la rupture tant souhaitée par le peuple malien et faire de la refondation une réalité. Ci-dessous, le texte en intégralité.

Ce jour, 18 août 2021 marque la première année de la chute du régime du président Ibrahim Boubacar Keita. En effet une lutte héroïque avait été enclenchée par le peuple malien afin de tourner la page de la mauvaise gouvernance, du népotisme et du clientélisme. Cette révolution populaire du peuple malien a été parachevée par les militaires le 18 août 2020 pour l’avènement d’un nouveau Mali.

Une année après la prise du pouvoir par les militaires, la CMAS a le regret de constater qu’après la chute de l’ancien régime, le même système de gestion demeure.

C’est avec amertume que nous disons aux autorités de la transition que le peuple est rester sur sa faim et que le bilan de leur gestion ne comble pas les attentes.

Cependant, nous leur demandons d’user des quelques mois qui restent de la transition pour aller vers la rupture tant souhaitée par le peuple malien et faire de la refondation une réalité

En cette date historique, la CMAS s’incline devant la mémoire de ceux qui ont été arrachés à notre affection lors du soulèvement populaire pour la défense de la patrie

Que leur âmes repose en paix

Youssouf Daba DIAWARA

MaliwebCommuniqué de presse
La coordination des mouvements associations et sympathisants de l’Imâm Mahmoud Dicko demande aux autorités de la transition, en ce jour d’anniversaire de la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, d’aller vers la rupture tant souhaitée par le peuple malien et faire de la refondation une réalité. Ci-dessous, le...