Tous les Maliens sont égaux en droits et doivent tous être mis à contribution pour toutes les prises de décision. Donc c’est déplorable qu’un groupe de Maliens ne puisse pas prendre part aux Assises Nationales. Mais à qui la faute ? A l’opposition ? Au pouvoir ? Ce qui est sûr les deux camps n’ont pas le même agenda. Pour ma part j’estime que tout le monde devrait et pouvait prendre part aux Assises.

 

Concernant les sanctions je crois qu’elles ne respectent pas les Textes Communautaires et sont vraiment excessives et disproportionnées.

Je suis aussi convaincu que cette décision des Chefs d’Etat n’est nullement partagée par les Peuples.

Il revient au Mali d’en faire une opportunité pour son développement. Le Mali dispose de ressorts pour amortir le choc instantané des sanctions et l’UEMOA a pris un gros risque pour jouer à sa perte.

Évidemment, les sanctions de la CEDEAO peuvent faire mal un moment et isolent le Mali de certains de ses voisins immédiats mais le Mali n’est pas isolé du monde. On a d’autres Amis et d’autres vont saisir cette opportunité pour vouloir traiter avec le Mali. Je rappelle que les états de la CEDEAO pourront perdre beaucoup. On ne peut avoir le Bonheur sans sacrifices et je crois que les Maliens peuvent relever ce défi.

Source : Info-Matin

Maliwebcontribution
Tous les Maliens sont égaux en droits et doivent tous être mis à contribution pour toutes les prises de décision. Donc c’est déplorable qu’un groupe de Maliens ne puisse pas prendre part aux Assises Nationales. Mais à qui la faute ? A l’opposition ? Au pouvoir ? Ce qui...