Quelques jours après avoir interpelé  trois individus au passage d’un véhicule dans le secteur  d’Ansongo, les djihadistes les ont remis    aux habitants de Tinhama. Chacun avait la main droite   et le pied gauche  amputés.  Les djihadistes ont estimé qu’ils ont été  pris au moment d’un braquage et que c’est la sentence qu’ils méritent.

Djihadistes ou coupeurs de routes  sont tous les deux   des ennemis pour  les paisibles citoyens qui sont persécutés dans leur quiétude au quotidien  par ces  bandits.  C’est cet aspect qui a créé le dilemme dans les commentaires   à la suite de l’incident en ce sens que plusieurs personnes avaient du mal  à   regretter les sévices commis sur les braqueurs  quand bien même  ils détestent en même temps les  djihadistes. En effet,  ces victimes des  djihadistes  ont été pris en plein désert   . Dans les commentaires    sur la vidéo de l’interpellation des  trois individus, l’on pouvait entendre des propos hostiles aux coupeurs de route. Leur moto par terre,  les (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MARDI 04 MAI 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

MaliwebCrise malienneSociété
   Quelques jours après avoir interpelé  trois individus au passage d’un véhicule dans le secteur  d’Ansongo, les djihadistes les ont remis    aux habitants de Tinhama. Chacun avait la main droite   et le pied gauche  amputés.  Les djihadistes ont estimé qu’ils ont été  pris au moment d’un braquage et que...