RN15 et 10km en allant vers la ville de Bandiagara a été victime d’une attaque dont le bilan est macabre 31 corps calcinés, 17 blessés selon les sources officielles.

Les corps calcinés ont été enterrés sur place par les secouristes de la Direction régionale de la Protection civile de Mopti, en présence du Maire de la Commune rurale de Songho.

Pour la circonstance, la gendarmerie de Bandiagara a dépêché une équipe sur place. Les opérations de secours ont été coordonnées par le commandant de Compagnie des sapeurs-pompiers de Mopti, LCL Namaké Dembélé DRPC Mopti.

N’ayant plus de force face à l’armée malienne, les terroristes s’attaquent dans ces derniers temps aux populations en les obligeant à signer des accords de non-agression, en brûlant les récoltes et pis, les attaques comme celle de ce vendredi qui a couté la vie à plusieurs dizaines de personnes.

Cette situation interpelle les FAMa ainsi que leurs partenaires à changer de stratégies, afin de mettre fin à ce banditisme qui freine le développement socio-économique et le vivre ensemble au Mali.

Après cet incident, des condamnations fusent de partout. Le Président d’Honneur de l’ADP – MALIBA, M. Aliou DIALLO dans une déclaration sur sa page Facebook, ‘’condamne avec la dernière énergie cet acte barbare et ignoble commis sur des populations maliennes tout en demandant l’ouverture d’une enquête pour identifier et arrêter les coupables afin de les traduire devant la justice’’.

‘’J’ai été profondément choqué par l’attaque lâche et barbare contre des civils entre Songho et Bandiagara ayant occasionnée la perte d’une trentaine de vies innocentes. Je présente mes sincères condoléances aux familles durement éplorées et à l’ensemble de la Nation. Je prie pour le repos des âmes arrachées à notre affection’’, a déclaré Moussa Mara.

Dans un communiqué officiel, le Gouvernement de la transition présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et rassure les populations que toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de cet acte ignoble et tragique.

Aussi, le Président de la transition a-t-il décrété un deuil national de trois (03) jours, à compter du dimanche 05 décembre 2021 à zéro heure sur toute l’étendue du territoire national en hommage aux victimes de l’attaque terroriste perpétrée entre Songho et Bandiagara. Les drapeaux sont mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics pendant toute la durée du deuil.

Bréhima DIALLO

Source: 22 Septembre

MaliwebCrise malienne
RN15 et 10km en allant vers la ville de Bandiagara a été victime d’une attaque dont le bilan est macabre 31 corps calcinés, 17 blessés selon les sources officielles. Les corps calcinés ont été enterrés sur place par les secouristes de la Direction régionale de la Protection civile de Mopti,...