“Aucun mandat d’arrêt n’a été lancé” contre l’ancien président malien Amadou Toumani Touré (ATT) qui est exilé au Sénégal depuis son renversement par un coup d’Etat militaire en mars 2012, a affirmé vendredi le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye.

amadou toumani toure president malien att justice

“Aucun mandat d’arrêt n’a été lancé contre le président ATT. Nous avons simplement pris connaissance d’un communiqué qui a été rendu public par le gouvernement malien informant qu’il y aurait des poursuites à engager (contre lui)”, a-t-il déclaré devant l’ Assemblée nationale.

Le gouvernement malien avait saisi, le 27 décembre dernier, l’Assemblée nationale pour que l’ancien président malien soit jugé pour “haute trahison”. Il lui est notamment reproché d’avoir laissé entrer des forces étrangères au Mali (allusions aux groupes armées qui ont envahi le nord malien).

Devant les députés, le ministre sénégalais des Affaires étrangères a affirmé que l’ex-chef d’Etat malien a été accueilli au Sénégal avec la bénédiction des autorités maliennes et est venu au Sénégal avec l’accord total des autorités maliennes de l’époque.

“Donc il ne faut pas parler d’exfiltration”, a-t-il expliqué, tout en indiquant que le Sénégal n’est pas au courant de poursuites contre Amadou Toumani Touré.

SOURCE / Xinhua