Les forces du mal ont partiellement saboté le pont de Songho situé entre Bandiagara et Sevaré, dans la nuit du mardi au mercredi 25 Août 2021. L’information a été donnée par des sources locales.

L’insécurité fait encore parler d’elle au centre du Mali, notamment au pays dogon. Les forces du mal, en plus des attaques récurrentes des bus des forains, des cars, des motocyclistes sur la route menant à Sevaré, font des sabotages des ponts leur sport favori. Dans la nuit du mardi au mercredi dernier, ils ont dynamité le pont de Songho situé entre Bandiagara et Sévaré. « Le pont de Songho sur la RN 15 a été partiellement saboté. Dans la nuit du mardi au mercredi 25 Août 2021 des hommes armés non identifiés ont partiellement saboté le pont de Songho sur la RN 15 entre Sevaré et Bandiagara. Les faits se sont déroulés entre 20 h et 21 h selon une source locale », a écrit Oumar Guindo, le correspondant de l’AMAP à Bandiagara.

Il faut rappeler que l’année dernière, ce même pont a été complètement détruit par des hommes armés non identifiés. Il a été réhabilité par l’État du Mali et ses partenaires.

Au-delà du pont de Songho, un autre pont, Parou, cette fois-ci, entre Bandiagara et Bankass, avait été aussi saboté par les forces du mal. Dans le cercle de Koro, un pont avait été également saboté.

Plusieurs dizaines de personnes ont perdu la vie sur cet axe à cause de l’insécurité grandissante.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

MaliwebCrise maliennemaliactu
Les forces du mal ont partiellement saboté le pont de Songho situé entre Bandiagara et Sevaré, dans la nuit du mardi au mercredi 25 Août 2021. L’information a été donnée par des sources locales. L’insécurité fait encore parler d’elle au centre du Mali, notamment au pays dogon. Les forces du...