Attendu par les autorités militaires du Mali, le 6 août dernier, l’avion militaire AIRBUS CASA C 295 reste bloqué en Espagne par les américains, selon des sources concordantes. Elles révèlent que cette opération de sabotage de la montée en puissance des Forces de Défense du Mali serait l’œuvre d’un complot politique contre le pays qui cherche à sortir d’une crise.

En visite au États-Unis du 16 au 20 août 2021, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale Abdoulaye Diop, était porteur d’un message d’assurance dans le cadre du renforcement du dialogue politique entre le Mali et les États-Unis quant au blocage de l’avions militaire.

Toutefois, auparavant, l’on se rappelle des déclarations du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale Abdoulaye Diop, sur une chaine étrangère, à propos de la situation sécuritaire du pays : « Aujourd’hui, on se rend compte qu’il y a beaucoup de blocages, y compris venant de nos partenaires. Nous avons des capacités aujourd’hui et même un aéronef que l’État a acquis par ses propres moyens et que nous voulons déployer. Un des pays partenaires d’Airbus aujourd’hui bloque ce processus pour des raisons inavouées. Donc, si on n’a pas les capacités nécessaires pour sécuriser le pays, il va absolument être difficile de tenir ces délais », s’inquiétait-t-il.

Pour le chef de la diplomatie malienne la sécurisation du pays passe avant tout. Cependant malgré les capacités du pays pour un maillage du territoire, les amis du pays ne s’inscrivent pas dans la dynamique d’avancement des Forces de Défense.

Dans la même logique, Aboubacar Sibick Fomba, membre du Conseil National de la Transition (CNT), a révélé dans une vidéo sur les réseaux sociaux que les raisons du blocage de l’AIRBUS CASA C 295 en Espagne par les américains est une « opération de sabotage de la sécurisation du pays par un politicien malien ». Il dira que « c’est un avion de transport, le deuxième pour le Mali. Le premier étant en révision actuellement. Le Mali a payé tous les frais en raison de 22 milliards de FCFA. C’est la première fois depuis l’avènement de la démocratie que le Mali paie entièrement un équipement du genre. Nous avons appris que c’est un politicien malien qui est à la base de cette opération de sabotage de la montée en puissance des FAMas. Il aurait déclaré aux américains que le Mali recrute des enfants qui n’ont pas l’âge de 18 ans dans l’armée. Le comportement de ce politique est un acte de trahison. On ne peut pas comprendre qu’un politique qui veut diriger un pays puisse faire ce genre chose contre son pays. Nous n’allons pas révéler son nom pour le moment mais ce sont les mêmes personnes qui se sont levées contre l’investiture du colonel Assimi Goita », a-t-il affirmé.

D’autres sources vont plus loin et précisent que le complot viendrait d’un membre de l’ex majorité du pouvoir de l’ancien régime d’IBK.

« S’ils persistent nous rendrons publics leurs noms et les convoquer devant les juridictions compétentes », soutient Aboubacar Sibick Fomba.

Il convient de rappeler que les sanctions, de part et d’autre que subit le Mali, imposent à tous les acteurs politiques et de la société civile malienne une synergie d’actions pour l’image du Mali.

Andiè A. DARA.

Source: Bamakonews

MaliwebCrise maliennemaliactu
Attendu par les autorités militaires du Mali, le 6 août dernier, l’avion militaire AIRBUS CASA C 295 reste bloqué en Espagne par les américains, selon des sources concordantes. Elles révèlent que cette opération de sabotage de la montée en puissance des Forces de Défense du Mali serait l’œuvre d’un...