Les soldats français qui sont en Centrafrique vont devoir partir du pays dans un avenir très proche. C’est l’ambassadeur de France à Bangui qui a notifié le départ prochain de la mission logistique (Mislog).

Comme au Mali, les soldats français en Centrafrique sont devenus indésirables. La France a suspendu son accord de coopération militaire avec la Centrafrique en avril 2021, et l’Union européenne a gelé ses missions de formation soutenues par la Mislog, en décembre 2021, à cause de la présence alléguée du groupe paramilitaire russe, Wagner

Selon les informations en provenance de l’Elysée, c’est surtout le ministère de la Défense qui forçait pour faire droit au vœu des Centrafricains de nouer des relations avec d’autres partenaires. La diplomatie française, dit-on y était opposée. Finalement, Macron a tranché en faveur des militaires. Cependant, aucune précision n’a été apportée sur le calendrier de ce retrait.

D’après les sources de RFI, « Des discussions techniques sont en cours à ce sujet entre militaires français et centrafricains, mais il est probable qu’il soit effectif avant la fin de l’année. Le média ajoute que « La Mislog dépend des Éléments français au Gabon (EFG), son démantèlement était demandé par le ministère français de la Défense, qui estime que ces moyens pourraient trouver une meilleure utilité ».