Depuis quelques temps, des bandits armés seraient visibles dans plusieurs villages du cercle de Dioila, selon un habitant sur place. Pour certaines personnes interrogées, leurs zones s’enfoncent dans un tourbillon infernal de banditisme, où les attaques sont intensives ces dernières semaines.

 

Le cercle de Dioila, longtemps épargné par le grand banditisme et des attaques, serait actuellement le nid des bandits armés. La preuve : plusieurs villages notamment Béléko, Ména et autres sont sous la menace constante des malfrats sans foi, ni loi.

Selon des sources proches de ces zones, les attaques sont quasi quotidiennes. Mais l’horreur semble avoir monté d’un cran récemment. En effet, apprend-on, la semaine dernière, des commerçants ont été victimes d’une attaque d’un groupe armés non identifiés. Les bandits ont tendu une embuscade à un véhicule de transport emportant les biens, l’argent des passagers.

« Les bandits sont arrivés sur des motos équipés d’armes blanches, de fusils. Ils ont emporté tous nos argents et nos biens matériels, mais n’ont pas fait de morts ou de blessés », a déclaré Moussa Traoré, un témoin oculaire de la scène.

Selon notre source, ce rapt massif, qui s’est produit à des centaines de kilomètres de la ville de Dioila, fait redouter une expansion territoriale des bandits armés. Il en veut pour preuve : « Ces dernières semaines, le groupe aurait tissé des liens forts avec certaines des bandes armées, appelées ‘’bandits’’ qui sèment la terreur dans les zones rurales des villages de Dioila. Ils pratiquent à grande échelle le vol de bétail, les attaques contre rançon, motivées par l’appât du gain et sans motivation jusqu’ici.

Les forces de sécurités engagées dans ces zones n’arrivent pas à contenir ces attaques. Car elles sont sous équipées et manquent d’effectifs», déplore une source locale.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebCrise malienneEditorial
Depuis quelques temps, des bandits armés seraient visibles dans plusieurs villages du cercle de Dioila, selon un habitant sur place. Pour certaines personnes interrogées, leurs zones s’enfoncent dans un tourbillon infernal de banditisme, où les attaques sont intensives ces dernières semaines.   Le cercle de Dioila, longtemps épargné par le grand...