Alors qu’une quinzaine de soldats luxembourgeois sont actuellement engagés au Mali, le ministre de la Défense se dit prêt à retirer ces militaires si l’armée malienne venait à faire appel à des milices étrangères.

 

A 6.500 kilomètres du Grand-Duché, au Mali, l’armée luxembourgeoise participe à une opération de formation des troupes régulières du pays. Et, en août dernier, le Luxembourg a encore procédé à l’envoi sur place de militaires dans le cadre notamment de la mission EUTM menée sous l’égide de l’Union européenne. Et si voilà déjà huit ans que la Lëtzebuerger Arméi est du voyage, son rôle pourrait bien s’achever plus tôt que prévu.

François Bausch (Déi Gréng) ne ferait là que suivre ses partenaires européens. Des alliés qui voient d’un très mauvais œil que l’Etat malien ait pu demander des renforts à des mercenaires russes pour assurer la défense du pays face aux attaques islamistes. Pas vraiment dans l’esprit des Etats occidentaux partenaires de Bamako qui tentaient de former avec leurs propres militaires l’armée régulière du pays. «Incompatible»même tranche le chef de la Défense.

Au député Marc Goergen (Pirate) qui se préoccupait du sujet, le ministre luxembourgeois a ainsi répondu qu’il «soutiendrait un retrait», si telle devait être la décision des tutelles organisatrices (ONU et UE). Pour l’heure, les autorités maliennes semblent avoir entendu le message, et donc ont fait marche arrière sur l’usage de miliciens privés russes. Option qu’avait envisagée le gouvernement de transition mis en place.

En l’état, les uniformes frappés du lion rouge restent donc en place dans le plus vaste Etat d’Afrique de l’Ouest après le Niger. Tout comme leur présence continue d’être d’actualité en Irak, au Mozambique, en Lituanie ou encore en Méditerranée.

Source : wort.lu

MaliwebCrise malienne
Alors qu'une quinzaine de soldats luxembourgeois sont actuellement engagés au Mali, le ministre de la Défense se dit prêt à retirer ces militaires si l'armée malienne venait à faire appel à des milices étrangères.   A 6.500 kilomètres du Grand-Duché, au Mali, l'armée luxembourgeoise participe à une opération de formation des...