Le complexe culturel SIRABA TOGOLA de Bougouni a accueilli le samedi 1er Mai 2021, la Conférence nationale extraordinaire CNJ-Mali. L’événement était présidé par le Ministre de la jeunesse et du sport, Moussa Ag Attaher en personne, en présence d’officiels de la région de Bougouni dont le Général Kéba Sangaré, le Maire de la Commune urbaine de Bougouni et le président du Conseil de cercle.

Amadou Diallo, le président du comité Exécutif National du CNJ-Mali, a annoncé à l’issue de la conférence sa démission de la présidence du Conseil national de la Jeunesse du Mali malgré les tensions.

La conférence a démarré avec le mot de bienvenue du maire de la commune urbaine de Bougouni, qui s’est très heureux d’accueillir le ministre dans sa contrée et à l’occasion d’assises aussi importantes. Toutes choses qui illustrent à ses yeux l’engagement du gouvernement de transition aux côtés de la jeunesse malienne. Ce fut ensuite au tour du président du CNJ-Mali, Amadou Diallo d’enchaîner par un propos introductif accueilli par un impressionnant déchaînement de slogans hostiles à sa démission. De quoi occasionner une interruption des assises deux heures d’horloge au bout desquelles le président sortant a pu enfin s’adresser à ces partisans, en les suppliant de contenir leurs mécontentements et d’admettre son retrait comme une volonté divine.

En répétant à l’envi sa fierté d’être Malien et qu’aucun sacrifice ne lui paraît de trop pour le Mali, Amadou Diallo a promis de ne jamais être un problème et s’est dit prêt à à puis il a ajouté que « corriger ses erreurs par le sacrifice s’il le fallait.

Et de lâcher la sentence suivante : « Je démissionne de mes fonctions de président exécutif du Conseil national des jeunes », une décision qui n’a pas semblé contenter ses nombreux partisans mobilisés pour la conférence extraordinaire de Bougouni. A la tête du CNJ depuis le congrès de Koutiala, en novembre 2019, Amadou DIALLO jette ainsi l’éponge en admettant l’incompatibilité du poste avec les nouvelles charges et missions de membre du Comité National de Transition (CNT). Il s’agit d’une question qui agite depuis quelques semaines le monde de la jeunesse malienne et le Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mossa Ag Attaher, n’a pas manqué de se réjouir du dénouement heureux rendu possible grâce à la décision courageuse du président sortant, qui a démissionné dans une salle remplie comme un œuf où les ovations le disputaient aux déceptions mais en affichant sa disponibilité pour le Mali.

Néanmoins, c’est avec la caution et la grâce d’une atmosphère globalement apaisée que le Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mossa Ag Attaher, a conclu l’épisode par une intention de résoudre durablement la crise structurelle qui traverse l’univers juvénile malien. «J’engage ici et maintenant la Direction Nationale de la Jeunesse en rapport avec le Conseil National de la Jeunesse à mettre en place une Commission de réforme», a-t-il déclaré en leur assignant les tâches suivantes : procéder à la relecture des textes fondateurs du Conseil National de la Jeunesse du Mali, suivre l’application rigoureuse de ses dispositions pendant le renouvellement de ses instances et le prochain congrès, mettra en place des critères d’éligibilité qui trancheront définitivement la problématique liée à l’âge en recourant au besoin à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour identifier l’âge réel des éventuels candidats.

A noter par ailleurs que la commission annoncée par le ministre dispose de trois (3) mois au plus pour présenter les conclusions de ses travaux et que le congrès interviendra en décembre pour la mise en place un bureau conformément aux nouvelles réformes.

Très satisfait d’un happy-end obtenu de main de maître après avoir avoir emporté un Directeur national de la jeunesse, le ministre Ag Attaher s’en est naturellement réjoui et dit mesurer toute l’importance de laisser une jeunesse s’exprimer.

Quant à la vacance de poste, elle est comblée par un certain Habib Dakouo nommé président intérimaire du Conseil national de la jeunesse pour gérer les affaires courantes avant le prochain congrès.

 

Aly Poudiougo, envoyé spécial à Bougouni

Source: Journal Le Témoin- Mali

MaliwebCrise maliennemalijet comSociété
Le complexe culturel SIRABA TOGOLA de Bougouni a accueilli le samedi 1er Mai 2021, la Conférence nationale extraordinaire CNJ-Mali. L’événement était présidé par le Ministre de la jeunesse et du sport, Moussa Ag Attaher en personne, en présence d’officiels de la région de Bougouni dont le Général Kéba Sangaré,...