Depuis lundi après-midi, un article portant sur le déploiement probable de mercenaires Russes sur le sol malien a été largement diffusé sur diverses plateformes d’information et de communication.

Le sujet a suscité de véritables débats au sein des sensibilités maliennes mais aussi les partenaires du Mali déployés sur le sol malien dans le cadre de la Minusma, l’opération française (Barkhane-Takuba) et autres forces sous régionales regroupées au sein du G5 Sahel.

Initiative des autorités de la transition, les pro-militaires applaudissent la décision car selon plusieurs d’entre eux, cette société de mercenaires Russes, Wagner, aidera les Fama en difficultés face aux menaces des forces du mal de plus en plus récurrentes dans le nord et le centre du pays. Ils estiment aussi que cela mettra fin à la mainmise floue de la France sur le volet sécuritaire au nord. Car selon eux, tout le malheur du Mali, c’est la France qui n’a jamais été claire.

Ils avancent plus dans leurs argumentaires. Nouh Sarr du CNT explique la légalité d’une telle décision en expliquant le rapport entre les Américains et une société de groupe armé en Afghanistan et aussi celui de la Russie et un autre groupe en Syrie …

Du côté des rebelles du nord et d’autres citoyens lambda, l’inquiétude est là. C’est une sorte de sous-traitance de la sécurité du Mali avec des mercenaires.

Pour les rebelles, la somme faramineuse prévue pour ce projet pouvait aider le Mali à rééquiper, former ses militaires et les mettre à hauteur des attentes.

D’autres évoquent aussi le cas de l’article 39 des enseignants tout en soulignant que les autorités ont refusé de régler leur situation pour raison de manque d’argent tandis qu’elles s’apprêtent à débloquer des milliards au profit des mercenaires pour une mission dévolue aux forces armées maliennes qui sont payées pour ça. Du gâchis tout simplement.

Du côté de Paris, les autorités jugent cette décision des autorités de la transition inconcevable. Selon elles, la présence des parachutistes du groupe Russe, Wagner sur le sol malien est

“Incompatible avec la présence des forces françaises au Mali”. Ainsi, cela nécessitera le retrait tacite des forces françaises.

La France soulève aussi des inquiétudes quant au respect du calendrier électoral.

Kèlètigui Danioko

Source: LE PAYS

MaliwebCrise malienne
Depuis lundi après-midi, un article portant sur le déploiement probable de mercenaires Russes sur le sol malien a été largement diffusé sur diverses plateformes d’information et de communication. Le sujet a suscité de véritables débats au sein des sensibilités maliennes mais aussi les partenaires du Mali déployés sur le sol...