En Grèce, et en particulier à Athènes, la tyrannie a été la médiation obligée entre les aristocraties et les démocraties. Un « César» était nécessaire pour soumettre tout le monde, notables et peuple, écraser leurs différences, les habituer à vivre en égaux et à se vivre comme égaux.

Ensuite, le tyran étant chassé, une véritable égalité devant la loi devient possible. Napoléon a assuré d’une poigne de fer les transformations sociales et politiques acquises par la révolution française. Sous son règne despotique; la France s’est uniformisée: les différences sociales, les différences entre les provinces se sont atténuées. Après lui, la monarchie traditionnelle a pu se rétablir brièvement comme système politique, jamais plus comme système social. Un second despote, Napoléon III, a terminé le travail, rendant possible l’instauration durable de la République.

En 2021, si nous regardons à quoi ressemble l’Etat au Mali, rien qu’avec le bout de l’iceberg des détournements de fonds, organisés et institutionnalisés par des réseaux mafieux, ne serait il pas important de repenser à la phrase très controversée de Goethe lorsqu’il disait : « Je préfère l’injustice au désordre ? ». Nous nous m’interrogerons…

Touré Abdoul Karim

Source: Le Démocrate- Mali
MaliwebCrise maliennemaliweb net
En Grèce, et en particulier à Athènes, la tyrannie a été la médiation obligée entre les aristocraties et les démocraties. Un « César» était nécessaire pour soumettre tout le monde, notables et peuple, écraser leurs différences, les habituer à vivre en égaux et à se vivre comme égaux. Ensuite, le...