Des menaces de retrait de ses soldats à l’annonce de la fin de  l’opération Barkhane en passant  par  la suspension des opérations militaires conjointes avec les FAMas , la France  vient d’occasionner une rupture dans sa coopération militaire avec le Mali. Si d’aucuns  souhaitent le départ définitif de l’Armée  Française du territoire Malien, le dernier mot reviendrait aux Autorités Maliennes qui lui ont fait appel  pour contrer la menace  terroriste. Sur ce point, la réaction publique du Chef Suprême des Armés,  le Colonel Assimi GOITA   se fait encore attendre   à propos du sujet.

La coopération franco-malienne  est multisectorielle et engage plusieurs  milliards de  FCFA  par an. Sur le plan militaire, la France  intervient au Mali depuis   janvier 2013  suite  à un s o s lancé par  le Président Dioncounda TRAORÉ pour aider  à la libération des  principales régions du Nord sous occupation djihadiste . La coopération s’est encore intensifiée en donnant  naissance à la Task Force Takuba  qui est une  coalition des forces spéciales européennes  et maliennes.  Aussi après   8 ans de présence, la France annonce la fin de l’opération Barkhane. Les raisons sont  motivées par la  crainte de la France qui ne  veut pas d’une  négociation entre les chefs Terroristes  maliens  dont Iyad Ag  Ghali et  Amadou Kouffa . “L’islamisme radical au Mali avec nos soldats sur place ? Jamais de (…)

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

MaliwebCrise malienne
Des menaces de retrait de ses soldats à l’annonce de la fin de  l’opération Barkhane en passant  par  la suspension des opérations militaires conjointes avec les FAMas , la France  vient d’occasionner une rupture dans sa coopération militaire avec le Mali. Si d’aucuns  souhaitent le départ définitif de l’Armée ...