La junte militaire aurait trouvé un conseiller inattendu : Général Moussa Traoré. Une fois encore, le dictateur des années 80-90 selon certains et le Républicain selon d’autres, reste bien une personne ressource du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP).

Après les assises avortées du CICB, les militaires putschistes de Kati décidé de s’inspirer de ceux qui ont l’expérience du pouvoir. Comme eux-mêmes, Gal Moussa Traoré reste une référence en la matière, donc un interlocuteur privilégié à cet effet.

Malgré l’opération Serval devenu Barkhane et la Minusma, le Mali peine à relever des défis sécuritaires contre le terrorisme. Plus de 65% du territoire échappent à l’administration centrale et le statut particulier que s’est arrogé Kidal suscite toujours la méfiance. Le régime du Président démocratiquement IBK est tombé le 18 août, par le coup d’Etat. Sous pression de la CEDEAO, amis aussi interne, la junte au sein du CNSP conduit par le colonel Assimi Goïta, cherche sauveur. Gal Moussa Traoré sera d’une utilité aux jeunes frères d’armes désormais liés avec lui. « Je leur ai dit les erreurs commises, ce qu’il faut éviter. Je leur ai donné des conseils. Je n’ai jamais désespéré de mon pays. Il y a encore des patriotes. Ces patriotes, ils vont les faire sortir pour mettre le pays sur ses jambes. C’est sûr et certain », a déclaré l’ancien Président de la République à la sortie de l’audience qu’il a accordée aux jeunes officiers. Un destin commun qui remet GMT au goût du jour.

Pourtant  » le grand Républicain » comme le disait le Président IBK n’est pas en marge des récents événements. Alors que le M5-RFP battait le pavé, il avait joué le rôle de médiateur en appelant sous l’arbre à palabre le Président IBK et son Premier ministre d’alors Dr Boubou Cissé, l’imam Mahmoud Dicko et Dr Choguel Kokala Maïga, tous deux du M5-RFP. ¨Mais peine perdue, les positions se sont endurcies.

Malgré qu’il soit taxé de tous les noms de mauvais oiseaux, de par son bilan macabre à la Présidence de la République qui l’a contraint au silence radio sur la vie de la Nation, Gal Traoré sera ressuscité par le Président IBK, lors de son investiture en 2013. Il est sollicité de toute part, une grande partie des hommes politiques tapis au sein du M5, non moins comptables du bilan du régime IBK, en savent beaucoup sur les actions du Gal pour désamorcer certaines bombes.

Le Mali sous Général Moussa Traoré, nonobstant la dictature, est apprécié de beaucoup de Maliens, par rapport à ces 30 dernières années de démocratie qui n’ont pas satisfait aux attentes escomptées. La demande de la majorité des Maliens d’une transition militaire témoigne de l’échec du mouvement démocratique. Le CNSP ne s’est donc pas trompé de voie.

I.K

Source: L’Observatoire

MaliwebCrise malienne
La junte militaire aurait trouvé un conseiller inattendu : Général Moussa Traoré. Une fois encore, le dictateur des années 80-90 selon certains et le Républicain selon d’autres, reste bien une personne ressource du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP). Après les assises avortées du CICB, les militaires putschistes...