C’est la communauté Idaksahak, dont sont issues  » les personnes annoncées pour mortes  » qui tire la sonnette d’alarme et interpelle les gouvernements malien et nigérien mais aussi la MINUSMA à faire toute la lumière sur cet incident, à   identifier  et traquer  les soldats responsables de ces tueries. Et à prendre les mesures idoines pour mettre un terme aux exécutions sommaires. 

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
  C’est la communauté Idaksahak, dont sont issues  » les personnes annoncées pour mortes  » qui tire la sonnette d’alarme et interpelle les gouvernements malien et nigérien mais aussi la MINUSMA à faire toute la lumière sur cet incident, à   identifier  et traquer  les soldats responsables de ces tueries. Et...