Malgré   la bonne santé  des relations  diplomatiques entre  Alger et Bamako , la sincérité de l’Algérie  dans la gestion de la  crise sécuritaire  Malienne continue d’occuper  les débats  dans certains  pays   du Sahel et  au-delà .  

Depuis plusieurs années, Alger est accusé de protéger  le tristement célèbre chef terroriste malien  Iyad GHALI  comme l’avait révélé des médias français. Ces accusations continuent de retentir   à Bamako    dans certains milieux  qui  estiment qu’Alger  fait un double jeu .Aussi depuis quelques semaines,  des médias étrangers  ont révélé  une rencontre entre les services de renseignement Algérien et Iyad AG Ghali  avec en toile de fond «  l’occupation des régions du Nord par le GSIM ».

   L’Algérie serait le protecteur d’Iyad Ag Ghali. La révélation faite en 2018 par  le media français lemonde.fr  avait suscité l’indignation du côté d’Alger qui  a  démenti les faits. Cependant, les accusations demeurent toujours en ce sens que l’Algérie est soupçonné d’accorder des facilités au fondateur d’ançardine et   chef du Groupe de Soutien à l’Islam   aux Musulmans (GSIM).

Iyad AG Ghali   aurait longtemps séjourné   à (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebCrise malienneEditorialMalijet
Malgré   la bonne santé  des relations  diplomatiques entre  Alger et Bamako , la sincérité de l’Algérie  dans la gestion de la  crise sécuritaire  Malienne continue d’occuper  les débats  dans certains  pays   du Sahel et  au-delà .   Depuis plusieurs années, Alger est accusé de protéger  le tristement célèbre chef terroriste malien ...