Les habitants de Kiri dans le cercle de Koro, avaient abandonné leurs habitations pour se trouver un refuge ailleurs après que les terroristes ont donné l’ultimatum de 72 heures pour vider le village. Ils sont maintenant de retour.

 

Les terroristes ont donné un ultimatum de 72 heures aux habitants du village de Kiri, un village situé à 12km de Koro sur la RN 15 en allant vers la frontière Burkinabè. Les terroristes demandent au village de leur remettre des fusils de guerre que les chasseurs possédaient pour éviter d’éventuelles représailles.

À rappeler que le village de Kiri fait partie des localités qui avaient accepté de signer un pacte de non-agression avec les terroristes. Avant cette signature, Kiri avait un camp redoutable. Une menace qui avait obligé les villageois à quitter le village par crainte de représailles terroristes. Selon certains observateurs, derrière cette menace, c’est Koro qui est visé. Si Kiri est désarmé, Koro serait une proie facile.

Rappelons que les tueries ont été perpétrées à Diallassagou et dans deux villages proches, Diaweli et à Dessagou, dans le centre du pays, un des principaux foyers de la violence qui ensanglante le Sahel depuis des années. La situation sur place donnait lieu à des informations contradictoires. Un élu s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour des raisons de sécurité rapporte que les violences se poursuivaient, alors que l’on dénombre plus de 130 victimes et des personnes enlevées. Les terroristes ont promis un autre Diallassagou si Kiri refuse de leur rendre les armes de guerre.

La population demande aux autorités de prendre toutes les dispositions nécessaires et rapides afin d’éviter un autre carnage. Les habitants avaient déserté le village pour rejoindre Koro, mais des sources informent que certains habitants ont commencé à revenir et les autorités doivent agir au plus vite pour éviter le carnage.

Lors d’une réunion avec les diplomates en poste au Mali, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’État de Palestine, Hadi Shebli, a assuré que l’ensemble du corps diplomatique accrédité dans le pays a salué l’adoption de la loi nouvelle électorale et la création de l’AIGE avant de présenter les condoléances attristées de l’ensemble des ambassadeurs au peuple malien, suite aux événements douloureux survenus récemment dans le cercle de Bankass.

Bourama KEITA

Source : LE COMBAT

MaliwebCrise malienneSociété
Les habitants de Kiri dans le cercle de Koro, avaient abandonné leurs habitations pour se trouver un refuge ailleurs après que les terroristes ont donné l’ultimatum de 72 heures pour vider le village. Ils sont maintenant de retour.   Les terroristes ont donné un ultimatum de 72 heures aux habitants du...