Des présumés djihadistes sont arrivés cette semaine à Harouna, commune rurale de Dindanko, cercle de Kita. Selon des sources locales, ces hommes seraient venus d’une forêt dense pour marquer leur présence à travers des séries de prêche et l’instauration de certaines règles imposées à la population.

 

Les mêmes sources rapportent qu’aucun incident ne s’est produit au cours des prêches. A noter qu’il y a moins de deux ans, les populations de la commune rurale de Madina, arrondissement de Sebekoro avaient aussi vécu une menace similaire.

Source : Studio Tamani