La Guinée et la Mauritanie ont annoncé l’ouverture des frontières avec le Mali visé une série de sanctions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) notamment un embargo économique et un gel des avoirs l’État malien à la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le ministre malien des affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Abdoulaye Diop, a indiqué, mercredi, dans un communiqué que les autorités guinéennes et mauritaniennes ont réaffirmé leur solidarité ainsi que leur disponibilité à accompagner et à soutenir le Mali.

« Porteur de message d’amitié et de fraternité de son excellence le Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Abdoulauye Diop, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale a conduit, du 17 au 18 janvier 2022, une forte délégation ministérielle en République de Guinée et en République Islamique de Mauritanie » a annoncé Diop dans un communiqué.

Selon le document, au cours des entretiens politiques de haut niveau et de séances de travail sur les questions d’intérêt commun, la Guinée et la Mauritanie ont réaffirmé leur solidarité agissante et leur entière disponibilité à accompagner et soutenir le Mali.

« Les pays ont jugé nécessaire en ces moments difficiles de renforcer d’avantage les relations fraternelles à travers l’ouverture de leurs frontières respectives avec le Mali » a souligné le ministre malien.

Le communiqué indique, en outre qu’« à l’issue des différentes séances de travail, la délégation malienne a effectué une visite de prospection sur les plateformes portuaires de deux pays en vue de nouvelles coopérations économiques et commerciales pour l’intérêt supérieur des Maliennes et Maliens ».

Les chefs d’État de la CEDEAO ont décidé lors d’un sommet tenu le 9 janvier à Accra, la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays membres et le Mali et la suspension de toutes les transactions commerciales avec le pays.

Au niveau de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, les chefs d’État ont décidé du gel des avoirs de l’État malien à la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

SOURCE: aa.com

MaliwebCrise malienne
La Guinée et la Mauritanie ont annoncé l’ouverture des frontières avec le Mali visé une série de sanctions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) notamment un embargo économique et un gel des avoirs l’État malien à...