amadou haya sanogo fauteil

Dans le contexte décrit ci-haut, la nouvelle de l’arrestation du Général, qui a abondamment circulé le week-end, prend toute l’allure d’un ballon d’essai, c’est-à-dire une manœuvre visant à tâter le pouls dans les casernes et plus largement l’opinion nationale.

Quelle conclusion en ont tiré ceux qui ont initié cette manœuvre si c’en est une ? Le futur nous édifiera.

 

Le Général Amadou Haya Sanogo dans le collimateur des enquêteurs ?

L’arrestation d’un très proche collaborateur du Général Amadou Haya Sanogo sous le CNRDRE (ex-junte putschiste) puis le Comité de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité survient après la saisie par les militaires d’armes détenues au domicile de l’ex-chef de la junte dans le cadre de l’Opération Saniya. Lesquelles armes, a assuré le commandant Jean Elysé Dao, patron de ladite Opération, ont réintégré le dépôt d’armement du camp de Kati (voir L’Indépendant n° 3368 d’hier lundi 28 octobre 2013).

 

Ces deux éléments, mis ensemble, sont une indication claire que le Général Sanogo est bien dans le collimateur des enquêteurs.

 

 

Source: L’Indépendant

abdoulaye ouattaraCrise malienne
Dans le contexte décrit ci-haut, la nouvelle de l’arrestation du Général, qui a abondamment circulé le week-end, prend toute l’allure d’un ballon d’essai, c’est-à-dire une manœuvre visant à tâter le pouls dans les casernes et plus largement l’opinion nationale. Quelle conclusion en ont tiré ceux qui ont initié cette manœuvre...