Le gouvernement malien a réagi après les attaques survenues contre plusieurs villages dans dans le centre du pays. Lundi, dans un communiqué, le gouvernement a indiqué que 132 personnes avaient été déclarées mortes à la suite des attaques.

« Le Gouvernement de la République du Mali a le profond regret d’informer que les paisibles populations des villages de Diallassagou, Dianweli, Deguessagou et environs dans le Cercle de Bankass ont fait l’objet d’attaques terroristes lâches et barbares, dans la nuit du 18 au 19 juin 2022 », a indiqué le gouvernement en confirmation des informations des médias locaux .

« Le bilan cumulé fait état de 132 civils froidement tués par les combattants de la Katiba du Macina de Amadou Kouffa dont plusieurs, parmi les auteurs, ont été formellement identifiés », poursuit le communiqué.

« En cette douloureuse circonstance, le Gouvernement présente les condoléances les plus émues de la Nation aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Le Gouvernement condamne avec la dernière rigueur les attaques et exactions perpétrées contre de paisibles populations et rassure que toutes les dispositions seront prises pour rechercher et traduire les auteurs de ces actes criminels devant la justice », indiquent les autorités du Mali assurant qu’elles ne ménagent aucun effort pour assurer la sécurité des Maliens.

« En conséquence, les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité, en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, continueront avec détermination la dynamique de recherche et de destruction des sanctuaires terroristes, dans le cadre du Plan Maliko et de l’opération Keletigui, en veillant au respect du Droit International Humanitaire (DIH) et des Droits de l’homme », assure Bamako.

Le Mali est en proie à une insurrection terroriste depuis plusieurs années et malgré les efforts militaires et les déploiements massifs de forces étrangères dans le pays dont la France, le exactions des djihadistes se poursuives et se sont étendues vers d’autres pays environnants. Le gouvernement de transition du Mali, dirigé par des militaires qui ont évincé l’ex président, a mené des efforts pour monter en puissance malgré des tensions avec les européens et surtout, la France.

 

Source: actucameroun

MaliwebCrise malienneMaliweb Malijet Maliactu
Le gouvernement malien a réagi après les attaques survenues contre plusieurs villages dans dans le centre du pays. Lundi, dans un communiqué, le gouvernement a indiqué que 132 personnes avaient été déclarées mortes à la suite des attaques. « Le Gouvernement de la République du Mali a le profond regret d’informer...