Le gouvernement du Mali a adopté, mercredi, en conseil des ministres, un projet de loi portant militarisation de la police nationale et de la protection civile.

Selon un communiqué rendu public à l’issue du conseil des ministres, « cette militarisation permettra de déployer les deux unités dans les zones reconquises par l’armée afin d’y assurer la sécurité des populations et de leurs biens et empêcher le retour des groupes terroristes mais aussi de couvrir l’arrière des forces engagées au combat en vue de préserver les acquis et sécuriser l’administration et les populations ».

Une première au Mali, la police et la protection civile seront désormais dotées d’armes de guerre. Selon le gouvernement, cette décision « concourt à la réalisation des objectifs de la refondation de l’Etat ».
« Sur le rapport du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le conseil des ministres a adopté un projet de loi portant militarisation de la Police nationale et de la Protection civile », explique le communiqué consulté par l’Agence Anadolu, soulignant qu’« au regard de la situation sécuritaire et des défis multiples auxquels les forces de défense font face, il a été souverainement recommandé lors des Assises nationales de la Refondation de militariser la Police nationale ».

« Sur cette base, les fonctionnaires de la Police nationale et de la Protection civile engagés en opération, bénéficieront des mêmes avantages que les autres militaires », conclut le communiqué.

AA/Bamako/Amarana Maiga

Source: