Ce Dimanche 9 janvier 2022, des Africains, esclaves et traitres (CEDEAO, se réunissent à Accra dans le but de sanctionner le Mali. Pourquoi ? Parce que le Mali a décidé de prendre son destin en main en tant qu’un pays souverain, parce que le Mali a compris le plan diabolique de la France de « partitionner le territoire malien » afin de lui voler ses ressources et de lui ôter sa dignité.

En effet, après avoir passé plus d’une décennie au Mali sous le camouflage d’une lutte contre le terrorisme et avec la complicité de l’ONU et d’autres pays occidentaux, la France a été démasquée par toute l’Afrique. Les jeunes Africains ont compris que la bande française de voleurs armés n’étaient au Mali que pour leurs propres intérêts. Des vidéos sur le Net ont montré une bande armée française en train de voler l’or du Mali, d’autres vidéos ont fait état d’une France qui soutenait les terroristes afin de mieux déguiser son plan diabolique contre un pays africain, pour une énième fois.
Pendant tout ce temps, ni la CEDEAO, ni l’UEMOA ont offert une quelconque aide au Mali, qui est pourtant membre de ces supposées unions pour la solidarité interafricaine. Aujourd’hui, au moment où l’armée malienne démontre des avancées notoires sur sa lutte contre le terrorisme, après avoir écarté la France, la CEDEAO accepte d’être instrumentalisée par cette dernière pour trahir le peuple africain. C’est à cause de cette même France qui soutient le putschisme tchadien que la CEDEAO poignarde le Mali au dos en lui affligeant des sanctions économiques. Quelle honte ! Quelle bande de sales traitres ! Quelle trahison !
Ces sanctions malheureuses et honteuses venant des Africains contre des Africains nous rappellent l’histoire, le temps de l’esclavage, quand des Africains vendaient l’âme d’Africains aux blancs contre des « fourchettes » et des « cuillères », une traite qui ne bénéficiait qu’aux traitres africains (comme ceux de la CEDEAO) et qui sacrifiait le destin de tout un peuple, le peuple noir africain. Une sorte de traite qu’un blanc ne ferait jamais contre un autre pays blanc. On se rappelle tous du soutient extraordinaire de l’Union Européenne pour la Grèce quand cette dernière était au bord de la faillite…

Les questions que nous devons donc nous poser en tant qu’Africains, sont : Pourquoi nous nous haïssons tant ? Pourquoi certains de nos dirigeants, surtout dans les colonies françaises d’Afrique, n’hésitent jamais à sacrifier le peuple Africain pour plaire aux blancs ? Faut-il donc que le peuple Africain prenne son destin en main, demander l’abolition de la CEDEAO ?
Rappelons-nous de ce que nous a toujours enseigné notre prophète, Thomas Sankara : « seule la lutte libère. » Le peuple Malien ne doit jamais se prosterner face à cette CEDEAO qui est instrumentalisée par des mains étrangères impérialistes. Le peuple Africain reste derrière le Mali. Vive la souveraineté !

Correspondance particulière

 

Source: canarddechaine

MaliwebCrise malienne
Ce Dimanche 9 janvier 2022, des Africains, esclaves et traitres (CEDEAO, se réunissent à Accra dans le but de sanctionner le Mali. Pourquoi ? Parce que le Mali a décidé de prendre son destin en main en tant qu’un pays souverain, parce que le Mali a compris le plan...