« Le dialogue ne doit pas être perçu comme une substitution ou une alternative à la solution militaire » déclarent des spécialistes des questions sécuritaires. Selon eux, le terrorisme n’est pas seulement lié à l’aspect religieux, mais aussi à des facteurs qui sont en rapport avec la gouvernance. Ils invitent les autorités a adopté une approche globale de la situation pour endiguer le phénomène.

 

Source: studiotamani

MaliwebCrise malienne
« Le dialogue ne doit pas être perçu comme une substitution ou une alternative à la solution militaire » déclarent des spécialistes des questions sécuritaires. Selon eux, le terrorisme n'est pas seulement lié à l'aspect religieux, mais aussi à des facteurs qui sont en rapport avec la gouvernance. Ils invitent...