A la suite de l’arrestation du Président de transition, Bah Ndaw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane, lundi 24 mai 2021, les Etats-Unis ont annoncé, dans un communiqué du 26 mai, la suspension de leur “assistance à la sécurité au profit des Forces de sécurité et de défense maliennes”. Une annonce qui a été faite le même jour où les deux institutions civils ont démisionné. Nous vous invitons à lire le communiqué!

Les États-Unis condamnent fermement la détention de dirigeants civils du gouvernement de transition du Mali. Nous appuyons la déclaration commune du 24 mai de la CEDEAO et de l’Union africaine, et nous travaillons en étroite collaboration avec le comité local de suivi de la transition et d’autres acteurs internationaux pour demander la libération immédiate et inconditionnelle des personnes détenues et la reprise de la transition menée par des civils.

Un gouvernement démocratique civil présente la meilleure opportunité de parvenir à la sécurité et à la prospérité au Mali et de l’ensemble de la région du Sahel. L’engagement du gouvernement de transition malien en faveur d’une transition menée par des civils et d’élections démocratiques en 2022 a ouvert la voie au dialogue continu du Mali avec les partenaires internationaux pour faire progresser les efforts en matière de démocratie, de droits de l’homme, de paix et de sécurité. Les événements du 24 mai ont mis ces progrès en péril.

À la suite du coup d’état d’août 2020 au Mali, les États-Unis ont limité l’aide au Gouvernement malien conformément aux dispositions des lois budgétaires annuelles. Nous suspendons maintenant l’assistance à la sécurité au profit des Forces de sécurité et de défense maliennes que nous avions maintenues précédemment en vertu des pouvoirs existants. Les États-Unis envisageront également des mesures ciblées à l’encontre des dirigeants politiques et militaires qui font obstacle à la transition du Mali vers une gouvernance démocratique sous l’impulsion des civils.

Nous soutenons le peuple malien dans ses aspirations à la démocratie, à la paix, au développement et au respect des droits humains.

Source : Département d’État des États-Unis

MaliwebCrise malienneInternational
A la suite de l’arrestation du Président de transition, Bah Ndaw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane, lundi 24 mai 2021, les Etats-Unis ont annoncé, dans un communiqué du 26 mai, la suspension de leur “assistance à la sécurité au profit des Forces de sécurité et de défense...