Au Mali, des camps des FAMa et des forces étrangères ont été la cible d’attaques simultanées ce lundi matin dans les villes de Ménaka, Gao et Kidal au nord du pays.

 

« A Ménaka, Gao et Kidal, les camps des forces étrangères ont été attaqués lundi matin, probablement par les mêmes terroristes, à l’aide d’obus et de roquettes. Il n’y a pas eu de victimes, mais des dégâts matériels », a déclaré à l’AFP un responsable de l’armée malienne basée dans le nord.

Dans la ville de Kidal, l’attaque a été précédée par le passage autour du camp d’un groupe d’hommes à moto avant l’aube, a dit un agent de sécurité du camp. « C’est après leur passage qu’il y a des tirs de roquettes et mitrailleuses. Pas de morts mais des dégâts matériels importants », a-t-il dit.

« Les terroristes ont tenté sans succès de mener une action coordonnée contre les camps de (la force française) Barkhane, des Casques bleus de l’ONU, contre la force européenne Takuba et contre l’armée malienne dans les localités de Gao, Menaka, et Kidal », a dit un responsable militaire étranger.

Le nord du Mali est en proie aux attaques djihadistes depuis plusieurs années. Malgré la présence des forces armées maliennes appuyées par des armées étrangères, la menace peine à être enrayée. Les nouvelles autorités ont réaffirmé leur engagement à poursuivre la lutte contre le terrorisme.

Source : Actu Cameroun
MaliwebCrise malienneNord-Mali
Au Mali, des camps des FAMa et des forces étrangères ont été la cible d’attaques simultanées ce lundi matin dans les villes de Ménaka, Gao et Kidal au nord du pays.   « A Ménaka, Gao et Kidal, les camps des forces étrangères ont été attaqués lundi matin, probablement par les mêmes...