Au moins onze civils ont été tués par des hommes armés supposés appartenir au groupe Daech. L’attaque a eu lieu dans la zone de Tevolat, région de Ménaka, située dans le Nord du Mali. Depuis mars dernier, la région de Ménaka est confrontée à des attaques terroristes imputées à l’Etat islamique au Grand Sahara.

 

Dans un communiqué publié dans la soirée de samedi 30 juillet 2022, la Communauté Touareg Idaksahak a déclaré : «onze civils ont été froidement tués par des hommes armés roulant à moto ISIS, le 29 juillet 2022», précisant que ces engins motorisés appartiennent à Daech, plus précisément à l’Etat islamique au Grand Sahara. «Les assaillants ont par la suite pris les voitures des victimes et brûlé d’autres avec leurs animaux», a repris Anadolu.

A la suite de cet assaut meurtrier, perpétré dans la zone de Tevolat, dans la commune rurale d’Askari, région de Ménaka, la communauté Idaksahak a appelé «les autorités, les signataires de l’accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger et les organisations de défense des droits de l’Homme à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à ces crimes de gangs et traduire les auteurs en justice».

L’annonce intervient alors que les Etats-Unis ont alerté leurs ressortissants sur des menaces d’attaques terroristes sur le sol malien. Dans un communiqué, Washington, qui a brandi sa capacité limitée à fournir une aide aux citoyens américains présents dans la pays, a appelé ses ressortissants, notamment les employés non essentiels du gouvernement américain et les membres de leur famille, à quitter le Mali. Ce pays d’Afrique de l’Ouest est la cible d’attaques récurrentes, depuis quelque temps.

En effet, en une semaine, pas moins de onze attaques ont été perpétrées sur le sol malien. La plus violente étant celle menée le vendredi 22 juillet à l’aube, contre le camp militaire de Kati, lieu de résidence du président de la Transition malienne, Assimi Goïta. Elle a été revendiquée par le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans. Deux jours plus tard, l’armée malienne a annoncé avoir déjoué une nouvelle attaque, le dimanche 24 juillet 2022.

Source : Afrik.com

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Au moins onze civils ont été tués par des hommes armés supposés appartenir au groupe Daech. L’attaque a eu lieu dans la zone de Tevolat, région de Ménaka, située dans le Nord du Mali. Depuis mars dernier, la région de Ménaka est confrontée à des attaques terroristes imputées à...