Le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan a « noté les actions des autorités vers un calendrier électoral viable et les efforts entrepris pour un retour à l’ordre constitutionnel», lors de sa visite discrète à Bamako, du 23 au 24 juin 2022 .

En tête d’une délégation sous-régionale, le médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan, s’est rendu jeudi, à Bamako en prélude au sommet de l’organisation prévu pour le 03 juillet prochain, à Accra, au Ghana. Au Mali, l’émissaire de la CEDEAO s’est entretenu avec les autorités de la transition.

« De retour à Bamako avec les membres de l’équipe de médiation de la CEDEAO pour des consultations avec les autorités de la Transition, nous avons eu des entretiens fonctionnels avec le Président de la Transition, le colonel Assimi Goita et d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement », a déclaré Goodluck Jonathan.

Au début de ce mois, le Mali a unilatéralement prolongé la transition de deux ans, jusqu’à mars 2024, par décret présidentiel, sans attendre la fin des négociations avec la CEDEAO. Ce sujet a, selon nos sources, été abordé par le médiateur de la CEDEAO et les autorités maliennes.

A Bamako, l’équipe de la CEDEAO « a noté les actions entreprises vers un calendrier de transition viable et la promesse des autorités maliennes de rester engagées dans les efforts de restauration de l’ordre constitutionnel dans le pays et la sous-région ».

Elle a également transmis ses plus sincères condoléances directement au Gouvernement et au peuple maliens pour le récent meurtre de dizaines de civils innocents par des bandits armés dans les régions de Bandiagara et de Goa.

 

Source: https://beninwebtv.com/mali