En prélude à la rentrée des classes prévue le 3 octobre, la Force de la MINUSMA à Ménaka  a effectué le 2 octobre une opération de détection d’engins explosifs IED dans l’enceinte de l’école fondamentale Intitaliwene.

 

Menée par le contingent nigérien  de la MINUSMA, cette opération a permis de retrouver plusieurs douilles, ainsi que des munitions non explosées, y compris parmi les déchets destinés à être incinérées. Ces dernières constituent un risque d’explosion pouvant entraîner non seulement des dégâts mais aussi des victimes parmi les enfants et le personnel de l’établissement.

Avant sa réouverture, l’école avait été occupée par des éléments d’un groupe armé. Au cours de cette opération, le maire de la ville de Ménaka, Nanout KOITA, a salué ce soutien de la MINUSMA qui « contribue à assurer la sécurité des élèves et des parents dans l’école ». Cette opération a eu lieu à la demande de la municipalité de Ménaka et de l’administration scolaire.

Action majeure de #ProtectionDesCivils, elle a permis de prémunir des dangers des explosifs les plus de 1 600 élèves du 1er et du 2nd cycle de l’école fondamental (primaire et collège), reçus hier pour cette rentrée scolaire 2022-2023.

Source : MINUSMA