La commune rurale de Dogofry dans le cercle de Niono région de Ségou est toujours en proie aux groupes terroristes. Au moins 24 hectares de champs de riz ont été réduits en cendres samedi dernier par des hommes armés ont indiqué des autorités communales. Elles appellent les autorités à sauver les populations face au risque d’insécurité alimentaire, dans la région.

 

Des hommes armés ont incendié 24,5 hectares de champs de riz, ce samedi 6 novemebre dans le village de Bamako-coura. C’est dans la commune de Dogofry cercle de Niono“Suite à cette situation, nous avons sommé les paysans de ne plus rassembler les épis aux mêmes endroits sinon ils reviendront mettre le feu” a déclaré un élu local sous couvert d’anonymat. D’où la nécessité selon lui de faire appel, rapidement aux ouvriers pour sécuriser les semences juste après récoltes.

La même source précise que les assaillants commettent généralement cet acte la nuit, au moment où, les forces de l’ordre et les dozos se reposent. Car dit-elle, les militaires aident à sécuriser les champs.

Ce lundi, encore, des assaillants ont attaqué des cultivateurs en partance pour leurs champs. Des paysans ont été dépossédés de leurs motoculteurs ajoute-t-elle.

Cette année, plus de 4 000 hectares de champs n’ont pas été cultivés dans la commune rurale de Dogofry, a fait savoir une autorité locale. Cette dernière craint une “insécurité alimentaire dans la zone durant les mois à venir”. Un SOS est lancé aux autorités nationales à intervenir pour sauver les populations locales de la commune de Dogofry.

 Source : STUDIO TAMANI

MaliwebCrise malienneSociété
La commune rurale de Dogofry dans le cercle de Niono région de Ségou est toujours en proie aux groupes terroristes. Au moins 24 hectares de champs de riz ont été réduits en cendres samedi dernier par des hommes armés ont indiqué des autorités communales. Elles appellent les autorités à...